Infrastructures d’entreposage : Faire le bon choix

Infrastructures d'entreposage : Faire le bon choix
Martin Depelteau, président de Martins Industries, a visité plus de 500 entrepôts de pneus, du plus petit au plus gigantesque. Il a constaté que les gestionnaires ont tous leurs préférences en matière d’entreposage de pneus.

Épargnez-vous des tracasseries en identifiant bien vos besoins avant d’acheter de l’équipement d’entreposage de pneus.

Vous vous lancez dans l’entreposage de pneus et vous vous apprêtez à acheter vos premières étagères ? Félicitations ! L’entreposage est une excellente stratégie de fidélisation de la clientèle. Mais avant de passer votre commande, prenez quelques instants pour vous assurer que vous faites les bons choix en matière d’infrastructure.

L’emplacement
La première question à se poser : où vais-je mettre tous ces pneus ? Si vous êtes dans l’industrie depuis un certain temps, vous connaissez sans doute des professionnels qui peuvent vous conseiller et vous inspirer. Mais attention ! Les méthodes d’entreposage évoluent et la clientèle est désormais plus exigeante.

Par exemple, l’entreposage des pneus à l’extérieur (c’est-à-dire dans un endroit exposé aux intempéries), était peut-être une bonne idée à l’époque de nos grandsparents, mais ce n’est plus le meilleur choix aujourd’hui. J’ai souvent vu des cas de propriétaires qui avaient opté pour ce type d’entreposage et qui l’ont regretté par la suite, car les pneus des clients placés dans ces entrepôts sont exposés à la pluie, à la neige et aux animaux qui rôdent. Aimeriezvous remettre à vos clients des pneus qui ont servi de maison à des oiseaux ou à des rongeurs ? Si vous manquez d’espace, mieux vaut consulter un expert qui pourra vous aider à trouver de l’espace à l’intérieur. En gérant mieux l’espace d’atelier, il est souvent possible « d’agrandir par l’intérieur », comme on dit.

L’équipement « fait à la main »
Une autre erreur commune consiste à fabriquer les étagères soi-même, pour économiser. C’est vrai qu’il est assez facile de se faire des étagères en bois, mais cellesci sont habituellement non ajustables et potentiellement dangereuses, car vous ne connaîtrez pas la capacité structurale de vos étagères. De plus, si vous les faites construire par un ouvrier, vous pourriez constater que cette solution est malgré tout assez dispendieuse une fois la maind’oeuvre rémunérée.

Certains optent aussi pour l’entreposage directement au sol, en vrac… comme dans le bon vieux temps ! Cette méthode requiert moins d’espace et coûte moins cher, mais elle prend beaucoup plus de temps. Dans certains cas, la recherche des bons pneus se transforme en véritable expédition : ça peut être amusant pour vos employés, mais je doute que ce le soit pour vos clients qui attendent à l’entrée ! En bout de ligne, cette solution n’est pas très rentable car vous perdrez en productivité. Alors, faites-vous plaisir : équipezvous avec du matériel de pros.

Étagères fixes ou mobiles ?
Les étagères conçues pour l’entreposage de pneus sont faites de tubes en acier très résistant. Il en existe deux types : fixes et mobiles. À vous de déterminer lequel convient à vos besoins.

Les étagères fixes sont plus abordables et très solides. C’est la solution idéale si vous avez 1500 pneus ou moins à entreposer.

Les étagères mobiles coûtent 10 à 20 % plus cher que les fixes. Par contre, elles permettent d’entreposer jusqu’à 40 % plus de pneus (3,5 pneus par pi2, contre 2,5 pneus par pi2 pour les étagères fixes). Les pneus ainsi entreposés peuvent être déplacés plus rapidement et en plus grand nombre.

Par exemple, il est possible de déplacer deux supports de 30 pneus empilés en un seul chargement. Enfin, si vous êtes insatisfait de la disposition des étagères, vous pouvez la modifier à votre guise en seulement 20 minutes. À vous de voir !

Paratagez-le !