Une Hyundai Elantra 2008 mal réparée

Une Hyundai Elantra 2008 mal réparée
Vue de la marque par le côté (Photos : Steve Oborne)

Diagnostic et photos en main, la source du problème (et le coupable) fut identifiée.

Les faits : une Hyundai Elantra 2008 avec 125 000 km au compteur, nouvellement achetée. Plainte du client : Elle manque de puissance. Après un essai routier, je croyais me promener dans une Geo Metro 1.0 L d’une autre époque.

Selon le symptôme, j’ai vraiment l’impression que le témoin « check engine » est allumé parce que le catalyseur est bouché. Je plonge dans les premières vérifications en sortant le scanner. Deux codes : P0011 (Camshaft Position-Timing Over Advanced or Systeme Performance) et P0016 (Crankshaft Position-Camshaft Position Correlation).

Tiens donc. Un code de corrélation entre l’arbre à cames et le vilebrequin. J’étais dans le champ avec mon idée de catalyseur. Vu qu’il s’agit d’un moteur équipé d’une courroie de distribution, on poursuit le diagnostic avec une vérification de la mécanique de base ; la courroie est-elle à sa place ? Hélas, non, elle est située une dent à côté. Mais pourquoi ?

Déplacée d’une dent

Vue de la marque à travers la poulie de l’arbre à cames

Lors du démontage des couverts protecteurs de la courroie, on a pu voir que quelqu’un était déjà passé par là. Pour en avoir le coeur net, je contacte le propriétaire. Finalement, j’apprends que le beau-frère avait fait une tentative d’entretien en effectuant le remplacement de la courroie de distribution.

Sans accès à l’information, il n’a pas pu savoir où regarder pour les indicateurs du point mort haut. Il a été chanceux : une ou deux dents de plus, et cette histoire aurait pris une tout autre tournure.

Un fois la courroie de distribution remise en place, l’Elantra a retrouvé ses 140 chevaux. Et nous, nous étions prêts pour notre prochain défi !

Paratagez-le !