Le Conseil de l’hydrogène s’agrandit

Le Conseil de l’hydrogène s’agrandit
La nouvelle Mirai de Toyota est équipée d’un réservoir à hydrogène, lequel se mélange à l’oxygène dans la pile à combustible. (Photo : Caroline Morneau)

Le Conseil de l’hydrogène accueille 11 nouveaux membres en provenance de l’Asie, de l’Amérique du Nord et de l’Europe, afin d’appuyer la transition énergétique.

Les entreprises de différents secteurs, notamment 3M, China Energy, Great Wall Motor, JXTG Nippon Oil & Energy Corporation et Weichai rejoignent la coalition à titre de membres du comité directeur, tandis que Hexagon Composites, Marubeni, McPhy, Nel Hydrogen et Royal Vopak arrivent à titre de membres.

Depuis son lancement au début de 2017, le Conseil de l’hydrogène, première initiative du genre dirigée par des PDG, a vu ses effectifs doubler et représente désormais tous les maillons de la chaine de valeur des principaux marchés. Au-delà de leurs investissements et des projets individuels en cours, les membres du Conseil unissent leurs forces pour accélérer le changement vers l’hydrogène à l’échelle mondiale, notamment dans l’industrie automobile.

Face à l’intérêt croissant des décideurs politiques et des investisseurs du monde entier, on pourrait assister au cours des cinq à dix prochaines années à un virage décisif dans le déploiement des technologies de l’hydrogène, selon le regroupement. Certains scénarios qu’il envisage laissent anticiper que ces technologies pourraient couvrir jusqu’à 18 % des besoins énergétiques de la planète, ce qui permettrait d’éviter l’émission de 6 Gt de CO2. Ce nouveau marché représenterait 2500 milliards de dollars par an et se traduirait par la création de 30 millions d’emplois d’ici le milieu du siècle, selon les calculs de la coalition.

Paratagez-le !