Fini la Formule E à Montréal

L'évènement tenu à Montréal les 29 et 30 juillet a généré une dette de 13,55 M$ selon l'organisme Montréal, c'est électrique. (Photo : Josée Hamelin)

Lors d’un point de presse tenu lundi (18 décembre) à l’Hôtel de Ville, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé que la métropole se retirait de la série de Formule E à laquelle elle s’était engagée à participer pour les deux prochaines années,  sous l’administration précédente.

Mme Plante a mentionné que la Ville aurait dû débourser entre 30 et 35 M$ en subventions et investissements pour pouvoir tenir une nouvelle course. Dans un bilan de l’évènement diffusé au début novembre, l’organisme Montréal, c’est électrique (MCE), qui le chapeautait, faisait état de 25 000 billets vendus et de 20 000 billets distribués à des groupes, des fournisseurs et des partenaires de l’électrification des transports. Il faut dire que le tracé de la course, aménagé en plein cœur de la ville, avait suscité la grogne de plusieurs résidents et commerçants du secteur. De plus, les dépenses encourues pour permettre la tenue de cette course de voiture électrique avaient aussi fait couler beaucoup d’encre.

MCE doit déposer ses états financiers vérifiés et son bilan officiel à la Ville en janvier. En attendant, l’organisme affirme que la tenue du premier évènement de Formule E, les 29 et 30 juillet, a occasionné une dette d’environ 13,55 M$ qui se serait chiffrée à 5,55 M$ si les subventions promises avaient été livrées.

Paratagez-le !