Baisse anticipée des ventes en 2018

Baisse anticipée des ventes en 2018
Une nouvelle étude de Canadian Black Book dresse un portrait du comportement d’achat potentiel des consommateurs canadiens de l’industrie automobile au cours des prochaines années. (Photo : Canadian Black Book)

Selon une nouvelle étude de Canadian Black Book, l’industrie automobile canadienne pourrait connaître une baisse sur le plan des ventes en 2018.

Les résultats d’un sondage mené par Ipsos auprès de 1255 Canadiens révèlent que 51 % des consommateurs au pays envisagent l’achat d’un véhicule d’ici deux ans. Bien que ces chiffres semblent élevés, ils demeurent de 11 % plus faibles que ceux enregistrés l’an dernier, ce qui laisserait envisager une diminution des ventes au cours de la prochaine année.

« Après une montée des ventes aussi spectaculaire depuis quelques années, c’est une possibilité. Il serait difficile de continuer à battre des records de vente en 2018 et au-delà », indique Brad Rome, président, Canadian Black Book.

Parmi les autres statistiques à retenir, l’étude démontre que 27 %, soit plus du quart des répondants pourraient envisager l’achat d’une voiture entièrement en ligne, sans jamais aller en concession. L’âge et le sexe influencent ces statistiques. On remarque que les hommes de18-34 ans sont les plus enclins à magasiner leur véhicule sur Internet.

Aussi, si le prix de l’essence augmentait de 0,25 $ aujourd’hui, 46 % des répondants envisageraient l’acquisition d’un véhicule à énergie alternative, l’hybride étant le choix le plus populaire à 33 %.

En vue de certains facteurs économiques et de la popularité montante de l’autopartage, la génération du millénaire est par ailleurs la plus susceptible de réduire le nombre de véhicules dont elle est propriétaire d’ici deux ans, soit 32 % des personnes sondées, contre seulement 14 % pour les 55 ans et plus.

Paratagez-le !