AIA Québec : André Latreille à la présidence

Martin Lévesque constate qu’il n’est pas en mesure de faire concurrence aux vendeurs de pneus en ligne. ( photo: NAPA )

André Latreille, directeur régional chez NAPA (force de vente dédiée, Québec) a pris le relais de Bernard Lefebvre à la tête de la division québécoise de l’AIA Canada.

Ce mandat bénévole de deux ans est une suite logique pour M. Latreille, impliqué dans cet organisme depuis des années. La nomination officielle a eu lieu le 25 octobre.
Avant de joindre les rangs de NAPA, ce bachelier en administration de l’Université Bowling Green, en Ohio, a passé 15 ans dans des postes de direction en vente et marketing chez Ultramar. Il est depuis 2011 membre du comité exécutif de l’Association des industries de l’automobile (AIA).
Travail d’équipe
« Au cours des cinq dernières années au sein de l’AIA Québec, j’ai pu constater le dynamisme et le travail d’équipe démontrés par les membres de la direction. Je veux poursuivre ce travail qui permet de défendre les intérêts de toute la chaîne du marché secondaire de l’automobile », a expliqué M. Latreille, en entrevue avec
Le Garagiste.
Soulignant la qualité du travail de son prédécesseur, il souhaite maintenant s’assurer que l’organisme qu’il préside saura suivre un marché en pleine évolution.
« Je veux qu’on se rapproche de nos membres. Il faut être à leur écoute. Il y a un changement de garde au sein de notre organisation avec l’arrivée de Roger (Goudreau) et Rachel (Leduc), entre autres. Je souhaite que nos membres, des sièges sociaux aux magasins en passant par les ateliers, saisissent les avantages de faire partie de
notre association. »
La valorisation du métier, notamment dans l’objectif d’attirer et de conserver une relève pour tout le marché secondaire, est un des dossiers prioritaires de la présidence de M. Latreille. Ce dernier soutient que d’autres nouveaux projets seront graduellement mis de l’avant au fil des prochains mois. « Je souhaite qu’on se pose des questions, à l’interne, pour proposer des projets qui nous feront avancer. »
Bernard Lefebvre passe le flambeau
Bernard Lefebvre, président sortant, sera le premier à soutenir M. Latreille dans ses démarches de développement de l’organisation. « Je vais évidemment rester au sein du conseil d’administration de l’AIA Québec comme personneressource. Je crois que nous partageons tous une même vision du développement des compétences, de la diffusion de l’information et du développement de la relève », soutient le directeur du développement des affaires chez Best Buy.
M. Lefebvre retient plusieurs moments forts de son passage à la présidence de la division québécoise de l’AIA. Que ce soit la rencontre de 2015 permettant d’établir un plan stratégique – avec, autour de la table, 30 personnes aux allégeances différentes, mais à l’intérêt commun pour la cause du marché secondaire – ou encore les Grands Forums, les évènements rassembleurs l’ont marqué.
« Je crois en effet que cette grande collaboration entre des personnes qui savent travailler pour le bénéfice de tout le secteur est ce qui fait la force de l’AIA au Québec. »

Share it !